Des algues dans votre assiette

En Orient, on consomme des algues depuis toujours. Alimentation naturelle oblige, l’Occident succombe à son tour.
Des algues dans votre assiette

Pourquoi introduire des algues dans notre alimentation?

Il y a au moins quatre bonnes raisons.

C’est original et délicieux: un goût d’embrun, une saveur océane, une épice de mer, un légume du troisième millénaire.

En outre, les algues se sont révélées être de véritables cornes d’abondance, déversant une moisson incomparable de minéraux (0,6 à 34%), d’oligoéléments, de vitamines et d’autres facteurs plus complexes et qu’il faut bien voir en face la pauvreté de nos aliments à l’heure actuelle.

Les algues sont pauvres en calories, riches en protéines très assimilables et surtout en fibres douces favorisant les mouvements du transit intestinal et facilitant l’élimination des déchets par la stimulation des organes filtres. Dans nos sociétés sur-nourries nous parlons de plus en plus de purification de l’organisme. Les excès alimentaires alourdissent la digestion, créent des problèmes intestinaux et fatiguent les processus métaboliques. Conséquence : une mauvaise assimilation des substances vitales et un affaiblissement du système immunitaire.

Elles possèdent une vertu remarquable dans leur pouvoir gélifiant: la présence d’acide alginique qui empêche la fixation dans les tissus des particules radioactives et des métaux lourds.

On a en effet découvert dans l’algue Laminaria Digitata un agent qui fixe toxines et métaux lourds facilitant ainsi leur élimination. Si nous ne pouvons pas contrôler la pollution dans son ensemble, nous pouvons au moins intégrer dans notre alimentation des éléments boucliers et épurateurs quel que soit notre mode d’alimentation. En conclusion, nous pourrions dire que les nombreuses propriétés des légumes de mer en font un aliment-clé de notre époque.

La récolte artisanale des algues Atlantica se fait en pleine activité biologique. C’est un peu différent pour chaque espèce mais en règle générale, ce sont des légumes de mer saisonniers comme les plantes terrestres. Deux récoltes: printemps et automne. Hiver pour certaines. A marée basse. L’amplitude de marée de 13 m à 15 m en Bretagne du Nord découvre des rochers au large des côtes où l’algue récoltée en quelques heures est de belle qualité.

Récolte par 5 m de fond, en plongée par tous les temps et toutes les saisons

En Orient, les algues ont très vite été retenues comme aliment de choix et depuis plus d’un millénaire, elles sont consommées quotidiennement. Au Japon et en Corée, l’homme s’est tout naturellement tourné vers les ressources de la mer et a rivalisé de créativité pour accommoder ces légumes de mer. Au Chili et en Irlande, la cuisine traditionnelle démontre aussi la consommation d’algues comme complément quotidien.

En Occident, elles sont utilisées depuis longtemps dans des secteurs aussi divers que la dentisterie (pour prendre des empreintes), la médecine (pour la confection des pilules et pastilles: l’algine en particulier, non attaqué dans l’estomac, permet d’enrober les médicaments destinés à agir dans l’intestin), la cosmétique (préparation de crèmes, savons, dentifrices), l’industrie textile et du cuir, l’imperméabilisation des papiers et des vêtements, pour clarifier les liquides, constituer des colles et des vernis, dans l’industrie photographique (gélatine), dans l’agriculture (engrais) et surtout en thalassothérapie. Et ce n’est que vers 1940 que l’on commence à appliquer à l’alimentation humaine les merveilleuses propriétés des algues.

Il existe une vingtaine d’algues régulièrement consommées sur la Terre.

Leave a Reply